Eurofestival 2015

Déplacement « en grand » pour célébrer les 10 ans de Grimaud. Belles balades en vue.

Brochette

Eurofestival 2015… belle brochette

St-Trop-Eurofestival St-Trop-Eurofestival-2015Hardcore-Eurofestival-2015On ne se lasse pas de ces petits détails… avec à la clé l’éternelle question: comment font-elles pour tenir ainsi en position grenouille?

 

Et bien « frenchie » l’aventure se termine autour d’une jolie table…

Grimaud-petit-dej

Au pays des volcans

Au pays des volcans

Départ, chacun de son coté, comme dab. D’ailleurs version filles on a pas forcément envie de se taper une andouillette à 9H du mat. Le Tom-tom fait la route… de campagne. 13H ? Déjeuner ? La diagonale Lusignan/Limoges offre bien moins de haltes gastronomiques que Trat ou Krabi. Le premier routier croisé fera donc l’affaire, même si le 375 (qui vend même des T-shirts à son effigie !) de Couhé n’a plus grand chose à nous proposer le pauvret.

Les-ombrages-parking-moto

Les Ombrages, parking de luxe pour motards fatiguées

 

Finalement nous atteignons Pleaux et Les Ombrages avant les garçons que nous entendons pétarader dans la « ville » à notre recherche. Une petite coupe pour fêter la vente de RéMonde et dîner sur place. Succulent. C’est notre première truffade (mélange de pommes de terre et de tomme), first but not last.

 

Les-Ombrages-ReMonde

L’île de Ré vaut bien une coupette

Les-Ombrages-diner

Saveurs locales: qui voulait la version light?

 

 

 

 

 

 

 

Auvergne

Vue du Puy Mary 

 

Salers

Salers, superbe petite cité. Ne nous retournons pas trop vite les nuages menacent.

Château-fortL’Auvergne tient ses promesses : des paysages à couper le souffle, des châteaux comme dans les contes de notre enfance, des forêts d’un vert profond. Au col du Puy-Mary nous déjeunons sur fond de volcans en veux-tu en voilà. Tiens donc, truffade ET alligot… De quoi tenir jusqu’à Salers avant un dîner à la ferme-auberge du Bruel. Pas le genre roboratif pour le coup, plutôt nouvelle cuisine… ce n’est pas ce à quoi nous nous attendions. Retour by night, by routes humides et virolos.

 

les-6-Besse

Le lac Pavin

Changement de domicile. Nous quittons les Ombrages accompagnés d’un rayon de soleil, les garçons prennent la grand route et nous, nous suivons Tom-Tom : lacs, forêts, charmant. Mais le tableau de bord serait-il détraqué ? 8° ! Et oui 8°. Oups, ça c’est en arrivant dans la ravissante cité de Besse. Encore une fois avant les garçons qui se sont égarés du coté du Puy-de-Sancy. Le soleil nous ayant abandonné, dans l’après-midi nous nous contentons d’un tour au lac Pavin, clin d’œil à Yannick qui nous avait vanté la beauté du lac et la gentillesse des autochtones… ce en quoi elle n’avait pas menti.

 

Besse-neigeSous-pull, pulls, blousons, polaires, Damart… harnachés comme des bibendum nous sommes prêts à monter au rocher de l’Aigle et côtoyer les plaques de neige du coté de la Bourboule. Un petit rayon de soleil nous permet tout de même de prendre un verre en terrasse face à la basilique d’Orcival. Déjeuner (oh, une truffade !) avant de partir à l’ascension du Puy-de-Dôme. Surprise ! Qui donc tapote l’épaule de Patrick, sinon sa tantine qu’il a omis de prévenir de notre passage sur ses terres clermontoises?

 

Pour notre dernière virée auvergnate et fêter le soleil revenu, pique-nique sur les rives du lac de Bort-les-Orgues. Soulagement au passage de ne pas avoir trouvé d’hôtel dans le coin, la ville est sans charme et dormir sous le barrage et la menace de ses millions de m3 d’eau, très peu pour nous ! Sieste au soleil et retour par les lacs et forêts. Charmant.

 

Retour, chacun de son coté, comme dab. Pour les filles ce sera resto ouvrier à Uzerche, entouré de belles demeures Renaissance, avec vue sur un petit vallon et foie gras dans l’assiette. Pour les garçons, repas en zone commerciale. On a pas les mêmes valeurs !

 

Grimaud : que font-ils sans nous (les filles) ?

Grimaud-2014_tha0240

Franchement, passé le matinal steak-frites-ballon-de-rouge-café, une fois disparus au tournant de la station Esso de La Pallice tous pots pétaradants, nous étions en droit de nous poser la question. Et bien voilà… la réponse en photo.

Grimaud-téléphonite

Tiens, un smartphone ! Voyons voir comment ça fonctionne… si je devenais accro…

chifonnette

Qu’elle est belle ma poignée… Un coup de chiffonnette et ce sera parfait.

 

 

On the road to Grimaud

Grimaud-depart-essence

Un dernier plein et c’est parti

Grimaud-depart

On se couvre, on se couvre…

 

 

 

 

 

Il y a des jours et des jours que chacun scrutait le ciel. Rien n’y a fait. Premier tour de moteur, premières gouttes de pluie… Mais passées les frontières charentaises (si on réunissait les deux départements, c’est dans l’air du temps, non?), les cieux ont décidé d’être cléments, au moins le temps d’une légère collation.

degustation-foie-gras

Foie gras, magret, vin rouge… on espère que les motos connaissent le chemin d’Entraygues.

Certes les nouvelles sont rares, mais photos à l’appui, ils ont l’air d’être bien arrivés et pas trop malheureux.

presque-arrives

Selfi-4